Forum Disney Descendants
 
Le Deal du moment : -40%
Maillot de football Third Paris Saint-Germain – ...
Voir le deal
54 €

Partagez
 

 You can't make everybody happy... You're not Pizza ! ft Jane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jewell L. Sans-Terre

Jewell L. Sans-Terre

Enfant de : Fils du Prince Jean

You can't make everybody happy... You're not Pizza ! ft Jane Empty
MessageSujet: You can't make everybody happy... You're not Pizza ! ft Jane   You can't make everybody happy... You're not Pizza ! ft Jane EmptySam 12 Oct - 18:54


You can't make everybody happy... You're not Pizza !
Jane + Jewell
Say no to drugs & yes to pizza



La journée avait été incroyablement longue pour moi... Il fallait dire que je m'étais levé tôt pour mon habituel rituel. J'étais toujours le premier. J'aimais bien sentir la fraîcheur du matin, la rosée, alors que je partais courir, tentant de "vider" cette incroyable énergie qui avait tendance à me poser problème dans ma vie de tous les jours. J'avais beaucoup de mal à me canaliser, et lorsque je ne me défoulais pas, je pouvais m'énerver assez facilement, c'était comme si mon corps cherchait comment évacuer ce trop-plein. S'ensuivit une bonne douche (quand Romuald eut finit de s'occuper de ses cheveux... Ce qui prenait approximativement une demie heure ? Si j'avais de la chance !) Le fé avait plus de produits et de lotions pour les cheveux que tout un troupeau de mannequin, ça avait toujours tendance à m'étonner. Mais je le respectais, vraiment... VRAIMENT il était d'une patience qui n'était pas la mienne. Un rapide aller retour sous la douche, un petit coup de peigne (sinon c'était simple... Romuald ne m'aurais pas laissé sortir de la chambre et aurai finit par me lustrer la crinière à coup de gel.). Puis c'était partit pour une nouvelle journée de folles aventures ! Le cour de bonté, qui honnêtement... Ne m'étais d'aucune utilité. Je m'ennuyai vraiment. Bien sûr que je n'allais pas mettre un bébé dans le four... Enfin... Ces cours avait tendance à m'inquiéter quant à la santé mentale de certains de mes camarades. Surtout Aubrée... Je me demandais souvent si la jeune femme balançait certaines choses pour rire... Ou si elle le pensait vraiment. La journée fut longue, extrêmement LONGUE, mais peu importait. Nous avions prévu de nous retrouver autour d'une bonne pizza, le menu de la cantine n'étant pas au goût de toute notre petite bande. C'était une des découvertes que j'avais fais en arrivant sur Auradon. Les sucreries, la nourriture qui n'avait pas la même utilité sur l'île et à Auradon. L'une ne servait qu'à se nourrir, l'autre servait à se faire plaisir. C'était incroyable. C'était pour cette raison que j'étais arrivé dans le salon des étudiants les bras chargés de cartons de pizzas. Je devais avouer que niveau champ de vision restreint c'était compliqué. J'avançais en sifflotant gaiement, plus que quelques pas et le tout arriverait, intact, sur la table que nous allions partager. Il n'y avait pour l'instant personne, j'étais le premier. Un choc me fit vaciller un instant, me faisant écarquiller les yeux, je me penchais pour voir au delà de la pile de cartons pour apercevoir une demoiselle que je venais de faire tomber, j'avais dû lui rentrer dans le dos, dans mon habituelle grande délicatesse... Je poussais un petit juron, posant les cartons chauds sur la table la plus proche pour venir devant la demoiselle, m'accroupissant devant elle.

« Hey ! Je suis vraiment désolé ! Je regardais pas trop qui était devant moi. »

Je lui tendis la main pour l'aider à se relever. Je devais avouer que j'étais assez crevé, et que j'avais régulièrement la tête dans les nuages ces derniers temps. La faute à un certain fé gobeur de bonbons et professionnel de la descente de lait à la fraise. D'ailleurs il était sensé arriver lui aussi, mais je devinais qu'il en aurait pour un petit moment. Romuald ne se montrait jamais en publique si sa coiffure n'était pas IMPECCABLE ! Parce que comme il dit toujours « C'est en présentant bien qu'on inspire confiance ». Pour une bonne fée en herbe, il avait pas tout à fait tort. A cette idée, un sourire amusé étira un instant mes lèvres, alors que je passais un instant la main dans ma tignasse éparse. Je posais les yeux sur la jeune demoiselle. Une jolie fille, au visage harmonieux.

« Tu vas bien ? Rien de cassé ? Sinon j'peux t'accompagner à l'infirmerie si tu veux. »


Hm... L'infirmière commençait à bien connaître ma bouille, fallait dire que j'étais incroyablement maladroit. Je me mordillais la lèvre un instant, si je m'y rendais, c'était l'occasion de lui montrer que parfois, je pouvais passer une semaine sans me blesser (Mais que bon, du coup je blessais les autres) et que du coup, c'était pas la peine de me faire les gros yeux à chaque fois. OUI j'étais assez maladroit pour glisser sur un sol humide et me prendre une porte de casier... C'était pas une blague...  Enfin... Au moins il semblait que mes anecdotes plaisaient énormément.


(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas
Jane

Jane

Enfant de : Fille de la bonne fée

You can't make everybody happy... You're not Pizza ! ft Jane Empty
MessageSujet: Re: You can't make everybody happy... You're not Pizza ! ft Jane   You can't make everybody happy... You're not Pizza ! ft Jane EmptyLun 14 Oct - 2:00

You can't make everybody happy... You're not Pizza

C'était le temps de midi pour tous les étudiants, évidemment, je commençais à avoir faim également, mais bon, j'avais encore quelques petites choses à faire alors je décidai donc de me rendre au salon des étudiants. C'était plutôt vide pour le moment, un peu normal tout le monde était sûrement parti manger au réfectoire ou à l'extérieur. Enfin, quand je dis qu'il n'y avait personne, c'est ce que je pensais, mais je me trompais, car je ne sais pas comment, je me retrouver la tronche par terre. Un peu sonnée, sur le coup, je dois dire, mais une fois avoir repris mes esprits, je me retournai et vis une personne qui tenait une pile de carton de pizza qu'il déposa sur une table la plus proche. Puis il se mit à ma hauteur et s'excusa, car il ne regardait pas trop où il allait et je lui répondis assez timidement :

- Ce n'est pas très étonnant avec cette pile de carton ...

Il me tendit sa main afin de m'aider que je pris pour me relever avec quoi, ce dernier me demanda si j'allais bien et si je n'avais rien de cassé sinon il voulait bien m'accompagner à l'infirmerie. Il était plutôt galant et savait reconnaître quand il était en tort ce qui était plutôt rare, néanmoins lorsque je ne connaissais pas, je n'étais pas très à l'aise et je finis tout de même par répondre :

- Non ça va, je n'ai rien merci ... Tu ne vas pas manger avec les autres ?

C'est alors que je me rendis compte que je ne m'étais pas présenté et lui non plus, et même si je suis une personne qui a toujours eut du mal avec les inconnus et en particulier ceux de l'île, je finis par dire :

- Au fait, je m'appelle Jane, mais en générale j'aime mieux qu'on ne fasse pas attention à moi.

ft. Jewell L. Sans-Terre
Revenir en haut Aller en bas
Jewell L. Sans-Terre

Jewell L. Sans-Terre

Enfant de : Fils du Prince Jean

You can't make everybody happy... You're not Pizza ! ft Jane Empty
MessageSujet: Re: You can't make everybody happy... You're not Pizza ! ft Jane   You can't make everybody happy... You're not Pizza ! ft Jane EmptyVen 15 Nov - 23:19


You can't make everybody happy... You're not Pizza !
Jane + Jewell
Say no to drugs & yes to pizza


La demoiselle avait cet air que doit avoir un lapin devant les phares d'une voiture, un air assez éberlué... Je devais l'avoir sonnée plus qu'elle ne devait bien l'avouer. Je passais une main dans ma tignasse, mouvement que je faisais souvent pour me rassurer ou me donner contenance. Bien souvent... Je ne savais pas vraiment quoi faire de mes mains... Lindi disait que c'était mon manque de confiance en moi qui s'exprimait. Quelque chose me disais qu'elle n'avait pas tort sur ce point. J'eus un petit sourire quand la voix de la jeune femme se fit soudainement entendre, basse, comme si elle avait peur qu'on l'entende. Un petit rire s'échappa de ma gorge, alors que je haussais nonchalamment les épaules.

« Oui... C'est vrai ! Je crois que j'ai cherché à trop en faire, comme je fais toujours ! »

Je l'aidais finalement à se relever, tirant sur sa main avec force pour la propulser sur ses pieds. Une fois sur ses jambes, je la maintint d'une main, sans pression, sur son épaule. Penchant doucement la tête pour l'observer.

« Tout va bien ? Tu ne tournes pas ? Un endroit te fait mal ? »

Ouais... Je voulais être sûr qu'elle était intacte, que voulez-vous... j'avais toujours eu ce côté serviable et bon samaritain. A nouveau sa petite voix se fit entendre, sans doute pour me rassurer, rien de cassé, je retirais donc ma main de son épaule. J'étais quelqu'un de tactile, et le terme de bulle personnelle était quelque chose que j'apprenais encore... Entre une louve et un serpent... le concept d'intimité était quelque chose de bien abstrait pour moi, je devais bien l'avouer, mais j'apprenais un peu tous les jours. Elle me demanda finalement si je n'allais pas manger avec les autres. Je haussais les épaules.

« Quand je vais manger là bas y'en a une paire qui passent leur temps leurs yeux sur moi à faire des piapiapia. J'aime pas trop ça... On a prévu avec quelques amis de manger de la pizza ici, tranquillement. Ça me permettra de souffler un peu »


Elle finit par se présenter. « Jane ». Je crois que j'avais déjà entendu ce nom, non ? C'était pas la bonne fée qui nous parlait de temps à autres de son petit miracle de bonté ? Tiens tiens tiens. Intéressant. Ce n'était sans doute pas des plus simples d'être la gamine de la bonne fée. On avait toujours un regard jugeant sur soi. Je lui offrit un sourire chaleureux.

« Ouais je comprend... C'est agréable, de pas attirer l'attention. J'aimerai que ce soit mon cas aussi... Mais j'avoue que j'ai loupé mon entrée. Du coup maintenant, retourner dans l'ombre, c'est dur. »

Ouais... Fallait dire que j'étais arrivé avec un bon coquard, la gueule tuméfiée... J'avais attiré les regards et j'en payais les frais aujourd'hui. Une partie des élèves de Auradon m'évitaient scrupuleusement, ils me voyaient comme une brute. Comme quoi... On se fie toujours à la couverture d'un livre plutôt qu'à son contenue. Un petit moment passa, avant que je ne percute finalement.

« Oh désolé ! Je manque à toutes les politesses. Oncle Richard dit toujours qu'on doit toujours retourner les politesses. Je suis pas encore habitué à tout ça. Je suis Jewell. »



(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




You can't make everybody happy... You're not Pizza ! ft Jane Empty
MessageSujet: Re: You can't make everybody happy... You're not Pizza ! ft Jane   You can't make everybody happy... You're not Pizza ! ft Jane Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
You can't make everybody happy... You're not Pizza ! ft Jane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ways to be Wicked :: Campus d'Auradon :: Le Salon des Etudiants-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser