Forum Disney Descendants
 
Le Deal du moment : -39%
Huawei P30 Smartphone
Voir le deal
395 €

Partagez
 

 Ne jamais se relâcher [Maxwell J Smith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gwendalyne

Gwendalyne

Enfant de : Enfant de Lady Kayley et Sir Gareth

Ne jamais se relâcher [Maxwell J Smith] Empty
MessageSujet: Ne jamais se relâcher [Maxwell J Smith]   Ne jamais se relâcher [Maxwell J Smith] EmptyMer 27 Nov - 18:15

Gwendalyne ne pouvait pas vraiment se relâcher, elle le savait. Ce jour-là, malgré la fraîcheur, elle avait décidé de s'entraîner. La jeune femme avait donc pris une douche rapide, sachant qu'elle en prendrait une autre plus tard, quand son entraînement serait terminé. La blonde avait alors rassemblé ses cheveux en un simple catogan, pour qu'ils ne la dérangent pas pendant qu'elle s'entraînerait. Elle glissa alors son gant à son poing et un sachet à sa taille. Elle émit ensuite un petit sifflement et il ne fallu pas plus pour que son faucon ne vienne s'y percher. Elle le caressa doucement et lui donna un petit morceau de viande qu'elle avait tiré de son sachet. Puis elle s'était rendue à la fenêtre.

« On se retrouve quand je suis en bas, va. »

Et elle tendit le bras par la fenêtre, il n'en fallu pas plus pour que l'oiseau se mette en action, s'envolant dans les airs. La blonde sourit doucement, puis quitta les Dortoirs, se dirigeant vers le complexe sportif. Elle se rendit au complexe sportif et alla simplement fouiller dans la réserve avant de prendre un bâton de combat. Elle le soupesa un instant pour vérifier qu'il était bien équilibré, même c'était un luxe qu'on ne pouvait pas toujours s'accorder. Enfin, tant qu'à faire, autant s'entraîner dans de bonnes conditions ! Bien, il n'y avait plus qu'à trouver un mannequin d'entraînement libre et en plein air. Elle ne s'inquiétait pas vraiment de trouver ça, ce n'était pas vraiment un problème.

Quand la jeune femme eut trouver son bonheur, elle enleva simplement sa veste qui servirait surtout à l'empêcher d'attraper froid ensuite. Elle déposa soigneusement sa veste et tendit à nouveau son gant en sifflant. L'oiseau vint aussitôt prendre place sur son gant et la jeune femme sourit avant de lui caresser doucement le bec. Elle inspira profondément, puis, elle s'était ensuite positionnée devant le mannequin d'entraînement avant de souffler simplement quelques mots : d'abord pour elle, puis pour son faucon qui était remonté sur son épaule pour se frotter contre sa joue avec affection :


« Je me mets en place, face à ma peur… J'affronte mon ennemi, jusqu'au dernier moment… Tu es prêt Shine ? »

L'oiseau émit un petit cri et s'envola dans les airs sans plus que ça. Shine s'envola alors simplement dans les airs et vola simplement en rond autour de la jeune femme et du mannequin. Gwendalyne inspira profondément et enroula maintenant un tissu autour de sa tête, masquant ainsi jusqu'à ne plus rien voir. Ainsi, elle ne serait pas tentée d'ouvrir à nouveau les yeux tant qu'elle ne le voudrait pas. Bien… Soulevant légèrement le bandeau, le temps d'activer le bandeau et de se mettre hors d'atteinte. Suite à cela, elle l'avait remis en place et s'était éclaircie la gorge avant de s'avancer. Commença alors une sorte d'étrange ballet avec la machine, ponctué de temps à autre par les cris de Shine. Des cris de différentes tonalités tantôt qu'elle devait esquiver au niveau de ses jambes ou de son visage. Quant à la jeune femme, elle semblait extrêmement concentrée, mais malgré ça, on pouvait clairement voir un sourire posé sur ses lèvres.

Cependant, ici, elle se savait en relative sécurité, alors elle ne prêtait pas attention aux bruits qui pouvaient émaner du centre sportif, elle préférait focaliser son attention sur les cris de son oiseau en qui elle avait une confiance aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Maxwell J Smith

Maxwell J Smith

Enfant de : Fils de Thomas et John Smith

Ne jamais se relâcher [Maxwell J Smith] Empty
MessageSujet: Re: Ne jamais se relâcher [Maxwell J Smith]   Ne jamais se relâcher [Maxwell J Smith] EmptyMer 27 Nov - 21:37



Ne jamais se relâcher

Avec Gwendalyne


Maxwell était considéré comme étant une personne très curieuse de par son habitude à fourrer son nez dans différentes situations qui peuvent le mettre ou non dans un grand embarras ou dans des problèmes plus ou moins graves ou encore qui peuvent le mettre en danger, bien qu'il préfère user l’appellation "Aventurier" puisqu'il considère sa curiosité comme étant un appelle vers la liberté et l'aventure et un trait de sa nature profonde ou encore un simple moyen de combattre l'ennui qui menaçait sa santé mentale et sa vie. Il avait un humour bien particulier. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on pouvait le trouver, depuis une heure bien matinale, en ce temps, bien que frais, à vagabonder dans l'enceinte du campus, armé de son sac à dos de voyage et portant des vêtements amples qui facilitaient la grimpée d'arbres et toute autre activité de la sorte, allant dans les endroits insolites, voulant tout découvrir ou cherchant une activité quelconque.

Sa première destination avait été l'arrière des dortoirs, ce qui était l'endroit le plus proche qui s'offrait à lui, dans le but de trouver un objet insolite, une personne qu'il n'avait jamais rencontré ou une activité à accomplir. En bref, quelque chose qui pouvait l'intéresser et lui permettre de ne pas se morfondre dans la solitude de son dortoir. Malheureusement, son inspection se voulait être un échec. Cette simple constatation mit une expression bien lamentable sur son visage qui avait été déterminée à son arrivé, mais cette détermination revint en force après qu'il eu une pensée tout en s'exprimait avec une voix haute à lui-même.  

" Ne te décourage pas, Max ! Si l'aventure ne veut pas nous affronter, et bien, forçons-lui la main. "

Et il pensait vraiment ce qu'il disait. Si l'aventure ne venait pas d'elle-même, il allait forcer leur rencontre par tous les moyens. Une détermination assez conséquente, mais qu'il n'avait pas quand il s'agissait de cours académique, pas que cela l'embêtait vraiment. Il s'offre un petit moment de répit après avoir passé une heure et demi à farfouiller la zone. Il s'assit sur le gazon du vaste parc qui entourait l'établissement, avec son petit carnet ayant une couverture faite en peau d'animal, qui traitait des différentes méthodes de distinction des baies comestibles en état sauvage. Il se décide ensuite à se remettre au travail et se lève, il dépoussière son pantalon, range sa possession soigneusement dans son sac avant de prendre une autre route. Il avait l'idée d'aller vers la cantine, mais celle-ci fût vite annihiler par une autre bien plus intéressante. Les alentours de la zone d'entraînement. Il n'avait jamais eu l'occasion de s'y retrouver et d’après lui, aujourd'hui serait un bon jour pour y remédier.

" On y vas ! "

Il se rendit donc aux alentours de cette zone qu'il considérait encore comme étant un territoire ennemi et commence son investigation minutieuse. Il commence, logiquement, par les gradins et le stade, voulant voir s'il pouvait trouver un des athlètes d'Auradon en plein entraînement, ou à faire une autre activité. Malheureusement pour lui, cet endroit était vide. Encore. Cela lui mit une horrible baisse de morale, il semblerait qu'il était voué à s'ennuyer dans sa chambre pour la journée.

Alors qu'il s’apprêtait à déserter les lieux, avec une expression morose et un regard de chien mouillé, il entend un cri. Un cri d'aigle ou de faucon, il ne fait pas la différence. Le bruit venait d'une zone qui ne se trouvait pas loin de là où il se tenait à cet instant, mais qui semblait plus à l'écart. Il ne se posait même pas la question. Il allait suivre l’écho et découvrir quel était cet animal et pourquoi il criait. Peut-être était-il en danger, on ne pouvait pas le savoir sans avoir jeté un coup d'œil, et il serait damné s'il laissait un animal en danger sans essayer de l'aider.

Il ne tarde pas à se retrouver dans un endroit qui était reculé, cela était à prévoir, mais facile d’accès et surtout assez vaste. Il ne vit pas l'oiseau de suite, mais une jeune femme qui semblait en plein entraînement, alors qu'elle avait les yeux bandés, ce qui était génial si on lui posait la question. Il remarque bien vite, ensuite, que l'oiseau poussait des cris qui étaient un peu différents les uns des autres, et que l'humain agissait et bougeait juste après. Cela était fortement intéressant puisqu'il semblait qu'ils agissent en duo. Une telle cohésion et confiance était rare, un peu trop, et de là où il venait, on lui avait appris que l'on pouvait faire confiance à un humain sans le connaître si un animal avait confiance en lui et lui était loyale. Il semblait qu'elle était une bonne personne si un aigle ou un faucon, deux rapaces majestueux, lui accordait son aide et sa loyauté. Il reste un instant à les observer avant qu'il ne glisse et ne tombe en se prenant les pieds dans une racine qui s'amusait à sortir de sous-terre, alors qu'il allait vers une autre place plus confortable pour s'asseoir. Il s'étalait de tout son long sur la terre et la petite parcelle d'herbe qui se trouvait à côté de là où il se trouvait quelques secondes plus tôt.

" Ouch, aïe. "

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Gwendalyne

Gwendalyne

Enfant de : Enfant de Lady Kayley et Sir Gareth

Ne jamais se relâcher [Maxwell J Smith] Empty
MessageSujet: Re: Ne jamais se relâcher [Maxwell J Smith]   Ne jamais se relâcher [Maxwell J Smith] EmptyJeu 28 Nov - 9:19

Un cri de Shine, Gwendolyne sauta juste à temps pour éviter le segment du mannequin qui l'aurait immanquablement fait choir au sol. Tout se passait bien et cela faisait un moment qu'elle s'entraînait maintenant. Oui, tout se passait vraiment bien. Un autre cri du faucon, le bâton de la jeune femme fendit l'air et percuta la barre supérieure, la renvoyant dans l'autre sens. Elle s'entraînait en évitant autant que possible de faire le moindre bruit. Elle continuait comme ça, les barres tourna à un rythme qui était vraiment aléatoire. Elle commençait à être un peu fatiguée et elle sentait ses muscles la tirailler légèrement sans qu'elle n'y pense plus que ça. Puis, tout à coup, Shine eut un autre cri, un avertissement. Pourquoi ? Bien sûr, elle ne pourrait pas le savoir si elle continuait se s'entraîner et de conserver son bandeau sur ses yeux. Elle s'était donc reculée, guidée par Shine, puis, elle fit maintenant retombé le tissu noué au niveau de son cou avant de lever les yeux vers son allié.

Le faucon piqua aussitôt en direction de l'homme qui s'était… et bien, littéralement écraser le sol. Suite à cela, le volatile repris son envol avant de venir se poser sur l'épaule de la jeune femme qui lui facilita machinalement la tâche. Il venait donc de s'étaler de tout son long… et surtout d'assister à son entraînement. Enfin, ce n'était pas comme si cela la dérangeait réellement, La blonde se rapprocha alors simplement du jeune homme et lui tendit simplement la main pour l'aider à se relever.


« Hey… Ça va ? Tu ne t'es pas fait mal au moins ? »

La faucon émit un nouveau cri avant de reprendre son envol comme pour ne pas être dérangé plus que ça. Le mannequin était toujours activé, continuant à bouger d'une façon qui demeurait quelque peu aléatoire. En attendant, pour le moment, la blonde gardait la main tendue pour aider maintenant l'homme à se relever. Quand ce fut fait, elle avait simplement incliné légèrement la tête. Puis, elle réajusta simplement sa queue de cheval, surtout pour ne pas trop avoir de petits cheveux qui partiraient un peu dans tous les sens. La Blonde prit appui sur le bâton avant que son oiseau ne commence à crier pour attirer son attention vers la machine. Elle se mordit violemment la lèvre, puis, se servant du bâton pour le moment, elle avait éteint la machine, ne sachant pas vraiment si elle allait reprendre son entraînement ou pas. En tout cas, elle allait avoir besoin d'une bonne douche après ça, mais c'était tout à fait normal. En tout cas, puisque le jeune homme avait dérangé son entraînement, elle allait pouvoir souffler juste quelques instants.

« Qu'est-ce qui t'amenais ici ? »

A part faire un tête-à-tête avec le sol, mais, bien entendu, ce n'était pas vraiment volontaire de sa part… enfin, logiquement en tout cas. Bref, la jeune femme attendait simplement qu'il lui réponde… enfin, s'il avait envie de discuter, bien entendu. Pourtant, il y avait une certaine nervosité en elle et elle ne put s'empêcher de se mordre l'intérieur de la lèvre, comme pour se donner une certaine contenance. À nouveau, elle s'appuya sur le bâton de combat. Pour le moment, elle avait encore chaud à cause de l'exercice qu'elle venait de faire. La jeune femme se contenta simplement de regarder le jeune homme en se demandant si elle avait vraiment eu l'occasion de le croiser avant ça… Ce serait assez simple pour elle de le reconnaître, après tout, avec la méfiance sous-jacente qu'elle avait en elle, elle avait vraiment du mal à considérer les gens comme de réels amis… Gagner sa confiance n'était en effet pas toujours ce qu'il y avait de plus simple. Enfin, il n'y avait plus qu'à discuter un peu pour le moment. Pour l'instant, elle garda simplement un petit sourire posé sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ne jamais se relâcher [Maxwell J Smith] Empty
MessageSujet: Re: Ne jamais se relâcher [Maxwell J Smith]   Ne jamais se relâcher [Maxwell J Smith] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne jamais se relâcher [Maxwell J Smith]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ways to be Wicked :: Campus d'Auradon :: Le Complexe Sportif-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser